DE VOUS AIEUX, en passant par moi !

DE VOUS AIEUX, en passant par moi !

Sortie scolaire au monument aux morts.

Centenaire de la première guerre mondiale oblige, j'ai emmené ma classe de CM1 voir le monument aux morts de la commune dans laquelle j'exerce en banlieue parisienne.

L'objectif de la sortie, outre d' aller voir le dit monument, était également de prendre le maximum d'indices pour pouvoir travailler ensuite en classe sur la symbolique qui y est attachée et à l'occasion relever les noms de quelques poilus de la commune afin d'en savoir un peu plus sur leur histoire.

Je me suis appuyé pour cela sur le dossier élaboré par l'ONAC*  de Loire Atlantique.

 

monuent aux morts.jpg

Le monument aux morts est situé dans le cimetière communal et je m'étais rendu quelques jours auparavant sur les lieux afin de préparer cette sortie et prendre quelques photos.

Afin de mettre toutes les chances de mon côté, je me suis assuré également auprès du gardien du cimetière qu'il n'y aurait pas d'inhumation ce jour précisément afin que les enfants ne perturbent la cérémonie.

Le jour J, j'avais demandé à 3 parents d'élèves de m'accompagner pour encadrer les élèves et  travailler par petits groupes sur le site.

Il peut paraître bizarre à certains d'emmener des enfants au cimetière mais les objectifs de la visite ayant été bien expliqués, je n'eus aucun refus des familles.

Dans ce genre de visite, il convient de préparer également les enfants afin d'éviter tout débordement de comportement et de lever toutes les craintes et réticences quant à la nature du lieu.

Nous voilà donc partis dans le froid...

Une fois sur place, les enfants disposaient d'un questionnaire que nous avions lu et expliqué lors d'une séance précédente. Ils savaient tous ce qu'ils devaient chercher !

Ils devaient entre autre repérer la forme du monument (ici un obélisque) , son implantation ; relever les symboles représentés sur le monument ( palme / couronne de lauriers / rameau d'olivier ),  la phrase qui y est gravée.

Ils devaient relever également  quelques noms figurant sur le monument aux morts.

Un autre intérêt de ce monument est qu'il  se situe dans un espace bien identifié dans le cimetière entouré d'autres monuments aux morts (2nd guerre, Indochine, Algérie)  mais aussi d'un carré militaire où sont enterrés une vingtaine de poilus et quelques soldats de 1939-1945.

Les questions et les observations fusent :

-"Tiens il y a plusieurs fois le même nom sur le monument ! Etaient-ils de la même famille ?"

- "Maître, il y a les mêmes noms sur le monument et sur les tombes !"

-"Mais pourquoi y-a-t-il plusieurs monuments ? Y aurait-il eu d'autres guerres ? "

Aucun enfant n'a pu repéré son nom de famille car aucun de leurs parents ou de leurs grand-parents n'étaient originaires de la commune ce qui est somme toute normale pour une commune dont la population s'est fortement accrue ces quarante dernières années.

Mais si tel avait été le cas, ce soldat mort pour la France était-il de ma famille ? Qui était-il ?

Rentrés à l'école, nous faisons une synthèse des réponses obtenues et un recueil des questions qui se posent encore sur le monument en premier lieu, mais aussi sur ces soldats et sur la Grande Guerre

Lors de la séance suivante, j'ai projeté aux élèves un diaporama représentant différents monuments aux morts afin de les comparer avec "le nôtre", de repérer des points communs ( les symboles ) voire les différences sans oublier le célèbre monument aux morts, pacifiste, de Gentioux " maudite soit la guerre".

On peut enfin donner quelques explications aux enfants sur la symbolique utilisée sur notre monument :

L'obélisque tout d'abord qui sera le monument le plus érigé car  peu onéreux, celui-ci étant fait en série.

Les lauriers, symbole de la victoire , les palmes, symbole honorifique par excellence et le rameau d'olivier symbole de la Paix recouvrée.

C'est le moment  également d'expliquer l'épitaphe " A la mémoire des enfants......". Pourquoi le mot enfant est-il utilisé ici ? Quel en est le sens ?

Certains enfants ont remarqué que sur chaque tombe figurait une représentation de "la médaille militaire" autre symbole récurrent  des monuments aux morts de la première guerre mondiale.

D'autres ont noté la présence de la cocarde tricolore "comme sur les avions" dira l'un deux passionné par tout ce qui touche à 14/18. Je  tente de leur expliquer alors que la cocarde est là pour identifier les tombes des soldats morts pour la France et qu'elle a été apposée par une association "Le Souvenir Français" qui a en charge l'entretien et la préservation de ses tombes. Ces tombes ne peuvent être "en théorie" être relevées.

Ce jour, nous avons fait de l'histoire concrète qui vaut bien mieux parfois que de longs discours.

Mais bien des questions restent posées. Pourquoi ces monuments ? Pourquoi tous ces morts ? Et on ne peut pas faire l'impasse sur quelques explications qui passent par l'étude de  documents simples et concis sur  ce conflit qui fit plus d'un million de morts côté français.

J'ai prévu de poursuivre cette activité en demandant aux élèves de rechercher quelques noms de poilus qu'ils ont relevés sur le site "Mémoire des Hommes" histoire d'en savoir un peu plus sur eux.

Pourquoi ne pas demander également leur acte de naissance à l'Etat Civil ?

Nous devrions conclure ce travail en effectuant en fin d'année une sortie au Mémorial de Péronne et visiter les champs de batailles de la Somme.

 

 

 * ONAC : Office National des Anciens Combattants

 

 



20/02/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi