DE VOUS AIEUX, en passant par moi !

DE VOUS AIEUX, en passant par moi !

H comme HYGUIER

Si le patronyme "HIDIER" est très courant en Vendée, mes recherches généalogiques ont démontré que le berceau de la famille se situait bel et bien en Côte'd'Or et non  dans l'Ouest de la France.

Enfin , lorsque je dis "HIDIER" on est loin de la forme primitive du patronyme porté par mes ancêtres. Ainsi, au détour des différents actes retrouvés les formes orthographiques du patronyme ont été diverses et variées.
En effet, nous avons pu retrouver des YDIER, des IGIER, des HYDIER ou bien encore des HIGIER voire des YDIER. Mais quoi de plus naturel pour une population à culture surtout orale et analphabète.

"Né du langage parlé, les noms lorsqu'ils sont appelés à être écrits par des prêtres ou des collecteurs d'impôts ne peuvent généralement pas être épelés par nos ancêtres analphabètes, d'ou des graphies en principe phonétiques...." (Jean-Louis BEAUCARNOT in Les Noms de Famille et leurs secret).

C'est environ au XIII° siècle que les patronymes sont nés. En effet devant la multitude de Jacques , de Marie ou de Guillaume; il fallut bien trouver un moyen de différencier le Jacques "du Pont" (DUPONT) de celui qui habitait près du puits (Jacques DUPUIS).

Affublés dorénavant d'un surnom ou d'un sobriquet, nos ancêtres allaient bientôt transmettre de façon héréditaire ce nouveau patronyme.

Quant à l'orthographe de nos noms usuels, il faudra attendre l'apparition des livrets de famille vers 1877 pour la voir se fixer définitivement. Mais "le paysan analphabète venant déclarer son enfant à la mairie en 1908 était connu de tout le village et l'on aurait jamais eu l'idée d'exiger la présentation du livret de famille oublié dans sa ferme à quatre ou cinq kilomètres.Et l'acte était rédigé avec une orthographe ou une autre..."(J.L.BEAUCARNOT).

Revenons aux HIDIER; c'est avec Jean deuxième du nom que le phénomène se produisit. Ce dernier, fils de Pierre HIGUIER et Jeanne DUTHOIT naquit en 1794 sous le patronyme de HIGUIER et mourut sous celui de HIDIER en 1877.

Et l'affaire était entendue !

Donc point de relation avec la Vendée et oublions très vite  la légende familiale de la grand-tante Eugénie qui aurait, fut un temps, posé ses valises du côté de Nantes. Mais Nantes n'est pas la Vendée et combien même quel crédit pourrions-nous apporter à cette histoire sans la moindre preuve !
Quoiqu'il en soit, les HIGUIER / HIDIER en Côte d'Or c'est du sûr et du sérieux !

Le berceau de la famille se situe sans nul doute à Gerland, village à proximité de Nuits St Georges et ce depuis qu'un certain Samson ? YDIER y a fait souche vers 1660.



12/04/2013 0 Poster un commentaire

Liens

Voir les articles de la catégorie Challenge de A à Z 2013